Les archives ACIM 2007/2011
Entreprendre Méditerranée Acim
Diasporas
     
SOMMAIRE

Entreprendre Méditerranée

Rechercher dans les archives

Acim et réseau

Accompagner

Financer

Diasporas

Développement

Pays
Partager
12/2010
Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement (JMDI)

L’Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement (JMDI) des Nations Unies et de la Commission européenne est un reflet de la reconnaissance et de l’intérêt croissant pour les activités liant étroitement migration et développement. Le Dialogue de Haut Niveau sur la Migration et le Développement initié par les Nations Unies en 2006 et les Fora Globaux sur la Migration et le Développement organisés par la suite ont souligné la contribution des migrants internationaux aux pays destinataires, où ils comblent les pénuries de main d’œuvre et enrichissent les cultures locales. Dès lors, il est important de souligner que la migration internationale, le développement et les droits de l’homme sont intrinsèquement liés et que le respect des droits fondamentaux et des libertés des migrants est primordial pour bénéficier pleinement de la migration.

A travers le monde, les migrants, leurs communautés dans leurs pays d’origine et les organisations de terrain qu’ils ont créé soulignent l’impact quotidien de la migration sur le développement. L’intérêt croissant pour les questions de migration et développement croit également au niveau académique, dans les organisations internationales et dans les ONGs, ou de nombreuses recherches sont conduites sur le sujet. L’identification d’acteurs actifs en la matière, la mise en réseau de leurs diverses activités, ainsi que la formulation de nouveaux mécanismes et plans d’action adaptés à la spécificité de la migration pour le développement dans les pays d’origine comme dans les pays de destination permettront d’optimiser encore plus la valeur ajoutée de la migration pour le développement.

L’Union européenne (UE) et les Nations Unies sont à l’avant-garde des efforts internationaux visant à renforcer les liens entre la migration et le développement. C’est dans ce contexte que l’UE a offert de nouvelles opportunités de financement, au sein desquelles figure le Programme thématique de coopération avec les pays tiers dans le domaine des migrations et de l’asile 2007 - 2013, qui finance le JMDI. Ce programme ne s’attaque pas directement aux causes profondes des migrations mais vise plutôt à encourager les diasporas à contribuer au développement socio-économique des pays d’origine des migrants, à atténuer la fuite des cerveaux, à faciliter les transferts de fond et le retour des migrants qui décident de rentrer dans leurs pays d’origine.

L’Initiative Conjointe CE-NU pour la Migration et le Développement

L’objectif de l’Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement est d’aider les organisations de la société civile et les autorités locales qui souhaitent contribuer à renforcer le lien entre la migration et le développement. L’Initiative Commune vise également à 1) mettre en place et consolider les réseaux de personnes et organisations actives dans le secteur de la migration pour le développement et à 2) identifier les bonnes pratiques en la matière et partager les informations sur ce qui fonctionne au niveau local et international afin de 3) enrichir l’élaboration des politiques sur la migration pour le développement. Les activités suivantes permettront d’atteindre cet objectif :

  • Un appel à propositions, d’un montant global d’environ 10 million Euro pour financer des projets dans quatre secteurs prioritaires d’activités: 1) transferts de fonds des migrants; 2) les communautés migrantes; 3) les capacités des migrants; et 4) les droits des migrants. Les projets sélectionnés seront mis en place dans le cadre de partenariats unissant la société civile et les autorités locales des pays de l’Union européenne et leurs contreparties dans les 16 pays ciblés par l’Initiative, à savoir la Moldavie, la Géorgie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, le Cap-Vert, le Sénégal, le Mali, le Ghana, le Nigeria, l’Ethiopie, le Sri Lanka, les Philippines, l’Equateur, et la Jamaïque.
  • Trois «salons de la connaissance» - une plateforme virtuelle d’échanges et deux événements organisés à Bruxelles - et le portail Internet et le réseau de la connaissance sur la migration et le développement, tous deux accessibles sur le site JMDI (www.migration4development.org) et qui réunissent les praticiens en «communautés de pratiques», fora ouverts à l’échange d’idées et d’informations, au développement de compétences personnelles, et à l’entraide mutuelle.
  • Des «outils de la connaissance» spécifiquement créés pour les différentes parties prenantes : outils pour le renforcement des capacités des praticiens; conseils de politique générale pour les gouvernements des pays en voie de développement ; et un Manuel détaillant les bonnes pratiques utile aussi bien aux praticiens, qu’aux bailleurs de fonds et aux gouvernements.

L’initiative est mise en place par le bureau du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à Bruxelles en partenariat avec l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM), l’Agence des Nations Unies pour les Refugiés (UNHCR), l’Organisation internationale du Travail (OIT), et le Fonds des Nations Unis pour la Population (UNFPA). Cette collaboration fait partie des efforts en court pour harmoniser et coordonner le travail des différentes organisations internationales. Les agences partenaires sont directement impliquées dans la formulation de décisions stratégiques concernant le programme et mettent en commun leur connaissance institutionnelle, leur expertise et leurs réseaux afin de contribuer au succès du programme.


Haut de page
 

 
ACIM • 93a, La Canebière - 13001 Marseille - France - France • Tél. +33 (0)4 91 02 62 69 - Fax +33 (0)4 91 02 61 18