Les archives ACIM 2007/2011
Entreprendre Méditerranée Acim
Vie de l'association Acim
ACIM, Agence pour la coopération internationale et le développement local en Méditerranée
 
LES MANIFESTATIONS

Entreprendre Méditerranée

Rechercher dans les archives

Acim et réseau

Accompagner

Financer

Diasporas

Développement

Pays
 
 
Partager

Paris, les 20 et 21 février 2006
Création du réseau méditerranéen de la création d’entreprise animé par ACIM, soutenu par le ministère des PME, la CDC et la BAD


Pour la première fois, le 20 et 21 février 2006, sous l’égide du Ministre des PME, Monsieur Renaud Dutreil, l’association ACIM – avec le soutien de la Caisse des dépôts et consignations - a organisé un séminaire portant sur la création d’entreprise en Méditerranée.
Outre le recensement et la prise de connaissance de l’ensemble des acteurs du développement économique local dans les pays du sud de la Méditerranée, dont la Tunisie, le Maroc, l'Algérie, la Libye, du Liban et la Mauritanie, ce séminaire a permis de cerner les enjeux de chaque pays et d’évaluer les besoins en matière de professionnalisation des acteurs et de renforcement institutionnel.

Cette rencontre a permis d’atteindre un objectif essentiel : celui de réunir les acteurs du Sud et du Nord autour des problématiques et d’actions communes :

  • la promotion de petites entreprises,
  • la création d’un environnement favorable à la très petite entreprise au niveau des pays partenaires mais aussi au niveau de la région méditerranéenne,
  • l’échange d’expériences et de savoir-faire,
  • la valorisation de savoir-faire par la mise en réseau.

Les objectifs fixés étaient de quatre ordres :

  • Renforcer la dynamisation du développement économique par la promotion de la petite entreprise en Méditerranée.
  • Cerner les enjeux de la création d’entreprise en Méditerranée.
  • Evaluer les besoins prioritaires des pays bénéficiaires en matière de professionnalisation des acteurs et de renforcement institutionnel.
  • Définir un cadre d’actions prioritaires.

LES RESULTATS DU SEMINAIRE

1) Recenser et prendre connaissance de l’ensemble des acteurs de la création d’entreprise dans les pays partenaires du pourtour sud de la Méditerranée.
La liste des organismes représentés et la qualité des intervenants au cours de ce séminaire ont permis de recenser les acteurs de la création d’entreprise concernés et les actions à mener ;

2) Cerner les principaux enjeux de chaque pays.
Les interventions faites par les représentants des pays partenaires nous ont permis de cerner globalement les enjeux de la création d’entreprise dans chaque pays : l’accompagnement post création pour l’Algérie, la création de fonds d’amorçage et d’une banque d’idées de projets pour la Tunisie, la mise à disposition d’expertise sur le montage de modules de formation et la mise en place d’outils dédiés à la TPE pour le Maroc, la création de fonds de garantie et la mise en place d’institutions de soutien à la création comme des pépinières ou couveuses d’entreprises pour le Liban, la mise en place et la professionnalisation d’institutions de conseil à la création d’entreprise et d’outils de financement spécifiques pour la Mauritanie.

3) Evaluer les besoins prioritaires en matière de professionnalisation des acteurs et de renforcement institutionnel.
Globalement, les propositions qui ont été faites au cours des deux jours de séminaire peuvent être résumées comme suit :

  • Formation d’accompagnateurs à la création d’entreprises
  • Formation de formateurs.
  • Mise en place de structures de financement spécifique.
  • Création d’une banque d’idées de projets.
  • Fédération des échanges au niveau régional.
  • Information et sensibilisation sur la création d’entreprise, en particulier vers le grand public sur les thématiques du potentiel de la création.
  • Programmes de formation en direction des micro-entrepreneurs.
  • Programmes de professionnalisation des acteurs.
  • Perfectionnement des méthodes de promotion de l’entreprenariat féminin.
  • Formation d’animateurs de pépinières d’entreprises.
  • Conseil et formation aux nouvelles technologies.
  • Formation des agents bancaires.
  • Mise en place de partenariats publics privés pour accompagner le franchisage, l’entreprenariat chez les femmes, la mise en place de garanties mutuelles et l’intégration des entreprises méditerranéennes au commerce international et la promotion de la gouvernance d’entreprise dans la zone.

4) Définir un cadre d’action avec des moyens spécifiques
La mise en place d’un réseau méditerranéen de la création d’entreprise regroupant les représentants des organismes publics et privés concernés par toutes les étapes de la création d’entreprise dans les pays partenaires et des institutions internationales, permettra :

  • L’échange d’informations.
  • La mise à disposition d’expertises sur les thématiques citées plus haut.
  • Le renforcement à la structuration des organismes membres du réseau.
  • La promotion de politiques de collaboration Nord-Sud et Sud-Sud.

LE RESEAU

Pour la mise en place et l’animation du réseau, ACIM (Agence pour la coopération internationale et le developpement local en Méditerranée) , agence née de l’expérience de 3CI, met en place une équipe et des outils spécifiques pour cette mission :

Une équipe :
La structure prendra en charge l’animation du réseau :

  • recherche et veille d’informations,
  • communication,
  • relais d’informations,
  • alimentation du site,
  • études,
  • notes de conjonctures.

Dans un souci de pérennité et d’appropriation par les pays bénéficiaires, il s’agit d’appuyer les institutions, collectivités et acteurs locaux en place et de renforcer des mécanismes d’appui existants ; et nullement de se substituer à eux.
L’enjeu essentiel se situe dans la professionnalisation des agences gouvernementales habilitées à concevoir et assurer la mise en œuvre de mesures spécifiques. Cette professionnalisation passe par l’amélioration des compétences du personnel et la mise en place d’outils performants de formation, d’évaluation et de suivi.

LES PREMIERS PARTICIPANTS DU RESEAU

ALGERIE

  • L’Agence pour le soutien à l'emploi des jeunes (ANSEJ) ;
  • L’Agence nationale pour la gestion du micro-crédit (ANGEM) ;
  • L’Agence pour le developpement social (ADS)

MAROC

  • Ministère de l’industrie, du commerce et de la mise à niveau de l’économie ;
  • L’Association Al Amana spécialisée dans le micro-crédit ;
  • La Fondation Zakoura ;
  • Agence nationale pour la promotion des PME.

TUNISIE

  • Institut national de gestion
  • La Fédération tunisienne de solidarité sociale ;

MAURITANIE

  • L’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes
  • Groupe d’ingénierie et d’expertise pour le développement (GIED)

LIBAN

  • Ministère de l'Economie et du Commerce

FRANCE

  • Le Ministère des PME
  • La Caisse des dépôts et consignations
  • La Délégation interministérielle à la ville
  • La DCASPL
  • L’Agence pour la création d’entreprises (APCE)
  • L’Union des couveuses d’entreprises
  • Association euroméditérranéenne pour le travail et l'échange (AETE )
  • France initiative réseau

INSTITUTIONS INTERNATIONALES

  • La Banque mondiale, Centre pour le savoir et la mise en réseau à destination du Moyen Orient et l'Afrique du Nord
  • La Banque africaine de développement
  • La Banque européenne d'investissement

Haut de page
 

ACIM • 93a, La Canebière - 13001 Marseille - France - France • Tél. +33 (0)4 91 02 62 69 - Fax +33 (0)4 91 02 61 18